SANDRA JUGE

Some Links
DU 5 AU 29 MARS 2019
EXPOSITION PERSONNELLE
Variation Under Domestication
Le naturaliste éprouve parfois, lors de ses contemplations affairées, un choc face à l'apparence inerte des choses de la nature. Comme si son désir d'intimité avec le monde était stoppé par la résistance, l'opacité, de ces choses qui ne paraissent exister que pour elles-mêmes.
Ainsi exilé, il développe une nostalgie pour l'imprévu et les désordres de la matière.

The naturalist sometimes experiences, during his engrossed contemplations, a shock in the front of the inert appearance of the things of Nature. As if his desire for intimacy with the world was stopped by the resistance, the opacity of those things which seem to exist only for themselves. Thus exiled, he develops a nostalgia for the unexpected and the disorder of matter.
On the Geological Succession of Organic Beings.
Sandra JUGE

Née en 1982.
Vit et travaille à Lyon - France.
DU 5 AU 29 MARS 2019
Exposition personnelle "Variation under Domestication"
Galerie L'Atelier des Arts - Grenoble
Vernissage Vendredi 8 Mars à partir de 18h30.

SEPTEMBRE 2019
Exposition personnelle "Landscape Variations"
Hôtel de Ville - Tignieu‐Jameyzieu

2018 Salon René Clement-Bayer - La Grange aux Dîmes - Samoreau
2018 Open des Artistes de Monaco - Galerie L'Entrepôt - Monaco
2018 Exposition Jeunes Artistes - Galerie Art'Course - Strasbourg
2017 Salon Réalités Nouvelles - Parc Floral - Paris
2017 Exposition Les Recombinants - FIAC - La Belle de Mai - Marseille
2017 Biennale d'art contemporain EPO - Palais de Bondy - Lyon
2016 Exposition SLBA Abstraction - Galerie de l'Orangerie - Lyon
2015 Exposition - Atelier du Gazomètre - Lyon
2013 Exposition Dialogue - Galerie Terremer - Lyon
2012 Finaliste du prix Jung-Hun Mécénat - Paris
2012 Artistes en Pentes - Lyon

2012 Installation à Lyon
2010 Installation à Berlin
2008 / 2010 Assistante Galerie des Carmes - Toulouse
2007 / 2009 École des Beaux-Arts de Toulouse

2000 / 2005 Master Histoire Ancienne - Limoges
Struggle for Existence.
Each painting must bear witness to its own past and a distinctive memory, without of any trace of the gesture or intervention being left behind. Research always begins with a material intuition. A set of actions and speculations provokes power relations and encounters wich are no miscible. Phenomena, and their inscriptions in the physical memory of paintings, rely on sedimentation processes. Uncertainty and indeterminacy are proposed like a beforehand to an ontological approach to the plastic work.
Paul Gauguin à son ami Schuffenecker :
"Ne copiez pas trop d'après nature. L'Art est une abstraction.
Tirez-la de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qu'au résultat..."
Landscape

Le paysage est une vue artistique et poétique ; une sensation interne, ce que Diderot surnommait « rumeur des viscères », résultat de la combinaison dynamique, et instable, d'éléments physiques qui réagissent dialectiquement les uns sur les autres. Il s'agit pour moi d'un travail de processus de création à partir de l'imitation de la nature.
Mon oeuvre cherche à questionner l'appréhension visuelle du paysage, vers un nouveau mode de représentation : un « Tiers Paysage » et son caractère indécidé. Une quantité d'espaces indécis. Cet ensemble n'appartient ni au territoire de l'ombre ni à celui de la lumière. Il se situe aux marges. Ces fragments de paysage constituent un territoire de refuge à la diversité.
Un espace et ses environnements existent.

Ma démarche est axée sur la représentation du paysage et la question d'échelles.
La création d'un espace, micro / macroscopique, représenté puis observé, à l'horizontal ou verticalement, implique un point de vue et en modifie la perception. Le paysage est une vue poétique, une sensation interne, résultat de la combinaison dynamique et instable d'éléments physiques. Je travaille l'espace de la toile de manière géologique. Les recherches ont toujours pour commencement une intuition matérielle. Un ensemble d'actions et de spéculations provoque des rapports de force et des rencontres non miscibles. Les phénomènes, et leurs inscriptions dans la mémoire physique des peintures, s'appuient sur des processus de sédimentation. L'oeuvre est co-créée avec les réactions des matières et porte un nouveau mode de représentation : celui d'un Tiers-Paysage. Le caractère de l'oeuvre est indécidé, la toile témoigne d'une mémoire distinctive : aucune trace de mon intervention n'est laissée.

Les limites sont indéfinies. Il s'agit de déterminer ma présence en tant qu'artiste et d'appréhender le rôle de la pratique scientifique au sein de la démarche artistique. Plus que la couleur ou la composition, la matière définit l'oeuvre : sa profondeur, sa richesse, son paysage, ses reliefs, ses frontières et ses limites ; une quantité d'espaces indécis. L'incertitude et l'indétermination sont posées en préalable à une démarche ontologique sur l'oeuvre plastique.
2012 / 2018

Variation Under Domestication

Laws of Variation. Difficulties of the Theory.
Mutual Affinities of Organic Beings.
© All rights of content reserved by Sandra Juge.
Made on
Tilda